Revue de presse : Journal Sud Ouest - Immobilier 40 Titre : MIMIZAN La renaissance

Immobilier Des prix plus doux, maîtrisés, Mimizan vs Biscarrosse, plan local d'urbanisme audacieux

Revue de presse : Journal Sud Ouest - Immobilier 40 Titre :  MIMIZAN La renaissance

Mimizan, la renaissance


Tendance. Des prix plus doux et une politique foncière volontariste font de cette commune littorale un choix apprécié pour du secondaire ou du principal.
10 kilomètres de plages océanes, un courant apprécié pour les sports nautiques, un lac (Aureilhan), un golf, un casino, un cinéma, une nature préservée entre dunes et forêt de pins, trois sites classés Natura 2 000… Mimizan ne manque pas d’atouts pour séduire. La « perle » de la Côte d’Argent bénéficie d’ailleurs d’une belle réputation. « Mimizan tire son épingle du jeu au niveau des résidences secondaires. La station connaît une forte notoriété hors des frontières de la région, plus que Biscarrosse », souligne Christophe Rossi, directeur de l’agence ERA Immobilier à Biscarrosse.


« Mimizan est un phénix qui renaît de ses cendres. Grâce à un plan local d’urbanisme audacieux, elle connaît dorénavant un dynamisme immobilier impressionnant. » De fait, la municipalité s’est engagée ces dernières années dans une politique foncière volontariste, libérant des terrains tant côté bourg que côté plage.

« A Mimizan-Plage, le souhait est d’assurer une mixité entre résidences principales et secondaires. Au bourg, plusieurs programmes de lotissements sont en cours avec des conditions préférentielles pour les primo-accédants », précise Luc Leray, agent immobilier indépendant à Mimizan.
Un engagement qui a pour effet de maîtriser les prix.

« Mimizan reste un secteur protégé au niveau des prix, notamment en raison de la proximité de l’usine de papeterie. Les personnes qui ne peuvent pas acheter à Biscarrosse ou dans le sud des Landes se replient ici et y découvrent un cadre de vie très agréable », précise Isabelle Gadoullet, de l’agence Guy Hoquet Mimizan. « On enregistre de nombreuses demandes pour Mimizan, notamment côté plage, appuyées par le fait que les prix se maintiennent à des niveaux très attractifs », ajoute Éric Esposito, conseiller immobilier.


D’autant que Mimizan offre une belle diversité de biens immobiliers. Sans surprise, les maisons très proches de la plage, rares, se situent à des niveaux plus élevés, comme cette maison de 70 m² située à 50 mètres de l’Océan, partie à 270 000 €.
Mais dès que l’on revient vers le bourg, les prix s’adoucissent. Ainsi, une maison de 70 m² sur 600 m² de terrain entre bourg et plage, s’est vendue 162 000 €. Une autre, de même superficie mais sur 1 600 m² de terrain à Aureilhan, s’est vendue à 170 000 €.


Et les programmes neufs qui fleurissent dans la commune devraient accroître encore son dynamisme. « L’offre de services va nécessairement se développer, à mesure que des ménages vont s’installer à l’année. Les infrastructures vont s’enrichir, sans compter les projets en cours », souligne Christophe Rossi.


Une raison de plus pour succomber aux charmes de la belle.

 

SUD-OUEST Suplément immo 40 du 21 Juin 2016